Démographie bretonne, volet 2 : les naissances

Après un premier billet sur les décès, nous allons nous intéresser aux naissances en Bretagne administrative…

Données

Les données sont produites par l’INSEE, et sont disponibles sur la page État civil : naissances et décès en 2015.

Le jeu de données contient de nombreuses informations (anonymisées) comme le département de naissance, le sexe de l’enfant, l’âge des parents ou le moment de reconnaissance par les parents.

Dans cette étude, nous exploiterons le département et le sexe des enfants nés en Bretagne en 2015.

Analyse exploratoire

En 2015, 798 948 enfants sont nés en France, dont 34 125 en Bretagne (soit 4.27%).

Quelle est la répartition selon les départements?

Naissances par département en 2015

C’est dans le département de l’Ille et Vilaine qu’il y a eu le plus de naissances (12 876). Viennent ensuite le Finistère, le Morbihan et les Côtes d’Armor.

Sur l’ensemble de la France, l’Ille et Vilaine se place en 19ème position.

Qu’en est-il de la répartition garçon/fille?

Naissances par sexe en 2015

Il y a eu légèrement plus de garçons que de filles à naître (différence de 743). Sur ce point la Bretagne ne se différencie pas du reste de la France (408 770 garçons contre 390 178 filles sur la France entière).

Croisons ces 2 analyses afin d’obtenir une visualisation selon le sexe et le département.

Naissances par département et sexe en 2015

Cette tendance est aussi observée pour chaque département, avec toujours un léger avantage pour les garçons.

Revenons au niveau régional, mais cette fois-ci en zoomant sur les mois.

Naissances par mois en 2015

Le plus grand nombre de naissances de garçons s’observe tout au long de l’année. Seul le mois d’août fait exception, avec cette fois-ci un nombre plus important de filles.

Fait anecdoticque : il y a eu autant de garçons que de filles (1 382) à naître au mois de décembre.

Ainsi s’achève cette analyse exploratoire des naissances en Bretagne. Dans un prochain billet, nous nous placerons du point de vue de la mère, en étudiant les accouchements.

Michel Caradec

Rédigé par: Michel Caradec

Rédacteur pour Data Bzh