Retour sur la Digital Tech Conférence 2016

Organisée par la French Tech Rennes - Saint-Malo le 3 décembre, la seconde édition de la Digital Tech Conférence s’est tenue une nouvelle fois à l’Opéra de Rennes. Un événement qui a rassemblé plus de 600 personnes.

Contrairement aux habitudes du lieu, pas question d’éteindre son smartphone.... au contraire : les participants étaient invité à échanger sur le hashtag #DigitalTC, ou encore via l’application rennaise Klaxoon !

 

Cette année, les thématiques étaient l'Intelligence Artificielle (ou AI, pour les anglophone) ainsi que la vidéo. Débats, conférences et même tour de magie ont permis de (re)découvrir ces deux thématiques, que l’on soit spécialiste ou simplement curieux.

Conférence après conférence ...

Henri Sanson, directeur d'Orange Labs a introduit cette journée en rappelant les grands principes de l'Intelligence Artificielle. Notamment : la reconnaissance des formes sensorielles, le langage, le raisonnement, le connaissance des données et la planification d'action. Pour la suite, Gaspard Breton a pris place sur scène, pour une Keynote présentant les nouvelles technologies vidéos pour la création de visages de synthèses.

Pour la troisième présentation de la journée, exit les habituelles conférences, pour laisser la place à un "battle" entre deux équipes. Le cœur du débat : Les innovations technologiques ont-elles / vont-elles révolutionner les contenus ludiques ? Thomas Boggini et Aurélien Loro pour l’équipe du "oui" et Manuel Bedouet et Jean-François Bigot pour l’équipe du "non". Pour la première : grâce à la technologie "le jeu vidéo n'a plus de limite hormis celle de l'imagination." De son côté, l'équipe du "non" tempère : "c'est l'interaction qui fait le scénario, peu importe la technologie."

La matinée se poursuite avec LA rockstar de la journée : John R. Smith d’IBM Research. Ce dernier est venu présenter comment l'innovation et l'intelligence artificielle ont permis "augmenter la créativité cinématographique à travers l’analyse cognitive vidéo." Il prend l'exemple de Watson, une IA qui a permis de créer, en quelques minutes, un trailer de film... et ce n'est que la partie visible de l'iceberg !

 

La dernière Keynote de la matinée sur le thème : "L’intelligence artificielle au service de la médecine basée sur les données" à été présenté par Shirine Benhenda de Sophia Genetics. L’objectif ? Prouver que l’IA, associée à la médecine classique, permet de mieux détecter à la source les maladies (notamment les cancers), et donc, in fine, d'anticiper et d'améliorer les traitements.

Après la pause déjeuner….

Reprise des festivités à 14h avec Olga Pankova et Empereur Renard, qui ont réalisé une prestation artistique mariant digital, vidéo et musique. Pendant 30 min, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle et deux manettes faisant office de pinceaux, O. Pankova a créé un tableau dans un univers virtuel en 3D.

 

Place au second battle : "L'intelligence artificielle est-elle bienveillante envers l'humain ?" L’équipe des “oui” composée de Arnaud Legrand et Jérôme Vérité contre l'équipe des "non", composée de Sylvie Saget et Olivier Marc. Si l'on ne devait retenir qu'une citation : A. Legrand et J. Vérité avancent, avec humour, "qu’il faut d'abord se méfier de la bêtise humaine."

L'après-midi continue avec une performance vidéo présentée par Gaël Seydoux et Nicolas Mollet de Technicolor, pour un film immersif — une vidéo à laquelle vient s’ajouter la réalité virtuelle. Poursuite avec Cyrille Chaudoit, qui a fait le choix d’une keynote moins technique mais plus philosophique sur le lien entre l’Humain et la Technologie. Morale ? Aujourd’hui l’IA fait partie de notre quotidien — il ne s’agit pas de l’interdire ou de l’ignorer mais plutôt d’apprendre à la connaître, pour vivre en harmonie avec elle.

S'en est suivie une keynote sur le thème "Foules digitales … soif d’idéal" par Nicolas Chaverou de Goalem. Vient ensuite François Pachet de SONY Computer Science Laboratory, pour une présentation du lien entre l’IA et la musique, notamment par la création de morceau avec l'aide du Machine Learning. Fin de journée en magie avec Stefan Leyshon et son campagnon NAO, le robot.

 

Une journée enrichissante qui a permis aux Bretons de découvrir un lieu d'hier, les innovations d'aujourd'hui, et les promesses de demain. Digital Tech... rendez-vous l'année prochaine !

Ps :

Colin FAY

Rédigé par: Colin FAY

Créateur et rédacteur en chef de Data Bzh.