Bretagne — Votes blancs et nuls aux Présidentielles de 1965/2017

Aperçu du vote blanc et nul en Bretagne administrative, des présidentielles 1965 à celles de 2017.

À propos du jeu de données

Dans ce billet, nous avons couplé deux jeux de données : Elections présidentielles 1965-2012, fourni par SciencesPo, et Election présidentielle des 23 avril et 7 mai 2017 - Résultats définitifs du 1er tour par bureaux de vote, d'abord mis en ligne sur data.gouv au format txt, avant d'être rendu disponible en csv sur le GitHub de Datactivist.

Note : le jeu de données libéré par SciencesPo ne comporte pas une colonne avec les votes blancs, mais combine blancs et nuls. Nous avons donc reproduit ce schéma sur le jeu de données de 2017.

Quelle différence entre ces deux types de votes ? Le vote blanc consiste au dépôt d'une enveloppe vide ou avec un bulletin blanc, là où le vote nul regroupe l'ensemble des bulletins "non recevables" : annotations, non-conformité, déchirures... (plus d'infos) On peut cependant considérer l'intention semblable, du moins sur le plan statistique : un votant déposant une enveloppe vide sait que son bulletin aura le même impact qu'un bulletin raturé.

Le vote blanc et nul en Bretagne Administrative

En Bretagne, il y a en moyenne 2,53% d'abstention à chaque suffrage, avec un plus fort taux d'abstention au second tour (1,61 en moyenne pour le premier vote, contre 3,5 au second).

Vote blanc en Bretagne

Le plus haut taux d'abstention a été atteint en 2012, au second tour, avec 5,3 % de votes blancs et nuls — pour rappel, il s'agit de l'élection qui a opposé François Hollande à Nicolas Sarkozy. Une année suivie de près par 2002 et 1969, qui affichent respectivement des taux de votes blancs ou nuls de 5,09 et 5,08 %.

Sur ce graphique, nous constatons également que le second tour (en vert) compte systématiquement plus de votes blancs et nuls que le premier tour (en bordeaux). Est-ce lié à une différence de nombre de votants ?

nombre votant aux presidentielles

Ici, pas de tendance notable : le nombre de votants est sensiblement le même d'un tour à l'autre, et la progression à travers les années est une augmentation structurelle — le nombre d'habitants en France, et donc par extension le nombre de votants potentiels, étant en constante augmentation.

La Bretagne et la France

La tendance aux votes blancs et nuls de Bretagne est-elle représentative du vote français ? Comparons ces deux périmètres.

Note : pour vraiment dégager deux tendances exclusives, nous avons choisi de représenter en vert la tendance de tous les départements sauf la Bretagne administrative.

Nous pouvons constater que l'évolution dans ces deux périmètres est quasi semblable. L'autre tendance ? Systématiquement,  le pourcentage de votes blancs et nuls en Bretagne est inférieur à celui du reste du pays. Vérifions en projetant les pourcentages pour tous les départements de France.

La Bretagne reste ainsi un département à faible taux de votes blancs ou nuls, en comparaison aux autres département de France.

Par département

Qu'en est-il si nous regardons du côté des départements ?

vote blancs nuls par département

Pas de tendance remarquable du côté des départements — même si l'Ille-et-Vilaine semble en tête de l'abstention (mais de peu) au premier tour, aucun motif ne se dessine au second tour.

Et maintenant ? Attendre le résultat du second tour pour mettre à jour cet article !

Retrouvez le code utilisé dans ce billet sur notre GitHub.

Colin FAY

Rédigé par: Colin FAY

Créateur et rédacteur en chef de Data Bzh.