L’enseignement en Bretagne — Volet 2

Parcours d'une base de données sur les enseignants titulaires en Bretagne administrative.

À propos du jeu de données

Ce dataset a été téléchargé sur Open Data Enseignement Supérieur — Les enseignants titulaires de l'enseignement supérieur public (national).

Voici la présentation  que nous pouvons trouver sur la plateforme : "Ce jeu de données présente les effectifs nationaux d'enseignants-chercheurs et d’enseignants titulaires en activité, affectés dans les établissements publics sous tutelle du ministère en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de 2010-2011 à 2015-2016."

Nous avons filtré avec la condition Région == "Bretagne".

Évolution de l'effectif total

Commençons par un aperçu de l'évolution de l'effectif total des enseignants en Bretagne administrative.

Evolution de l'effectif

Entre la rentrée de 2010 et la rentrée de 2015, ce volume est resté relativement stable, avec une augmentation de 134 unités.

Par catégories de personnels

L'effectif breton compte majoritairement des Maîtres de conférences et assimilés. Le décompte des Enseignants du 2nd degrés et Art et métiers et des Professeurs et assimilés reste proche.

Par grandes disciplines

evolution de l'effectif par grandes disciplines

Là où les effectifs en Droit, en Médecine ou encore en Pharmacie sont restés stables sur 6 rentrées, les deux disciplines ayant connu une augmentation de leurs effectifs sont les Sciences et techniques, ainsi que les Lettres et sciences humaines.

Par sexe

Effectifs par sexe

Entre 2010 et 2015, la part de Femme dans l'effectif est resté relativement stable, autour de 30% de l'effectif global.

Plongeons maintenant plus en détails dans la répartition par sexe.

Par sexe et par type d'établissement

Ici, une tendance se dessine. Là où certains établissements tendent vers la parité (Université et Instituts d'étude politique), l'École normale supérieure vole autour de 80 % d'homme au sein de ses effectifs.

Par sexe et par catégorie de personnels

répartition sexe type personnel

Phénomène peut-être lié à l'histoire — il faut une carrière plus longue pour accéder à ce statut —, le grade de Professeur reste majoritairement occupé par des hommes. À l'inverse, les autres catégories approchent de la parité.

Par sexe et par grandes disciplines

par sexe et par grandes disciplines

Ici, deux disciplines atteignent une quasi parité : les Lettres et sciences humaines et la Pharmacie.

Par sexe et par classes d'âges

De 66 à 36 ans, la part relative des hommes est constamment décroissante. La tendance s'inverse sur les deux tranches les plus jeunes.

Maintenant, pivotons vers les classes d'âges.

Effectifs par classes d'âges

Entre 2010 et 2015, la part des moins de 30 ans a diminué — c'est, en face, celle des 46 à 50 ans qui a augmenté.

Classes d'âges et types d'établissement

Avec ce graphique, nous pouvons remarquer des répartitions par âges marquées. Par exemple, les établissements de la catégorie Institut d'étude politique n'emploient aucun enseignants des classes extrêmes (moins de 30 ans et plus de 66 ans). C'est dans la catégorie École normale supérieure que nous rencontrons le plus de jeunes — la catégorie la plus fréquentée par les plus de 66 ans étant celle des Grands établissements.

Classes d'âges et catégorie de personnel

Le statut de Professeur étant accessible après une plus longue carrière, nous ne rencontrons aucun moins de 30 ans dans cette catégorie. À l'inverse, il n'y a que très peu de plus de 66 ans chez les maîtres de conférence, et aucun dans les enseignants du 2nd degré.

Classes d'âges par grandes disciplines

Enfin, terminons par un coup d'œil sur le découpage par tranches d'âges et par discipline. Ici, nous voyons que certaines disciplines ne comptent pas de moins de 30 ans : les personnels des grands établissements (très peu variée en terme d'âge), l'Odontologie, la Médecine.

Retrouvez le code de ce billet sur Github.

Colin FAY

Rédigé par: Colin FAY

Créateur et rédacteur en chef de Data Bzh.